Editorial

Le monde du business a changé : parlons-en, parlons SMS !

Photo JC 2014_blog

« 4h15, mon réveil olfactif se déclenche (à 45 ans je suis indépendant comme plus de 50% de la population active du monde et j’ai le loisir de choisir mes horaires) ;

5h00, je reçois une offre de mission pour une start-up de Hong Kong par le biais de ma plateforme de matching ;

10h30, c’est l’heure de la visioconférence avec l’une des équipes dont je fais partie (c’est le principe du travail à la demande avec des équipes d’experts montées à la carte en fonction des besoins) ;

13h00, une visite à l’espace de coworking pour rencontrer d’autres indépendants avec qui je développe mes propres projets ;

15h00, ma journée de travail est terminée en attendant que la plateforme de matching m’envoie une alerte sur mon smartphone pour une nouvelle mission quelque part dans le monde. »

Telle est une journée de boulot dans 20 ans imaginée par le magazine Management dans son dernier numéro de décembre.

 

Les experts/prospectivistes s’accordent à dire que dans 20 ans l’entreprise sera automatisée, décentralisée, collaborative, relocalisée (grâce à l’usine 4.0), fluctuante (agile sous la forme de GIE, consortium,… suivant une stratégie pensée en temps réel), cellulaire (autour d’un noyau de salariés se grefferont des experts indépendants par domaines de spécialité – corollaire : les indépendants représenteront plus de 50% de la population active et auront 6 jobs en simultané), data driven (précisons juste que 2.5 quintillions – 10 p. 30 – octets sont générés chaque jour).

Autre donnée intéressante : entre 1958 et aujourd’hui, la durée de vie des sociétés est passée de 61 ans à 18 ans ! Dans cette veine, John Chambers, PDG de Cisco, anticipe que 90% des entreprises connaîtront une crise financière majeure dans les 15 prochaines années et que seulement 10% d’entre elles y survivront !

 

Dans ce contexte, le Word Economic Forum a défini les aptitudes qui seront les plus recherchées. Il ressort en particulier la capacité à :

Résoudre des problèmes complexes : une machine ne peut penser « out of the box ».

Développer une pensée critique : l’intelligence artificielle ne raisonne que comme on lui demande de le faire. C’est la revanche de l’intelligence émotionnelle !

Etre créatif : un robot n’est pas un artiste et les compétences fédérées autour du design thinking sont désormais un « must have » pour se différencier et préempter de nouveaux marchés, ce qui est la base de la stratégie d’entreprise.

Manager et se coordonner avec les autres : évidemment le facteur humain au cœur des transformations ! Et prenons bien la mesure du verbe coordonner : il ne s’agit plus seulement de se synchroniser mais de collaborer pour co-créer sincèrement (de la co-création ne faisons pas juste une note qui sonne bien).

 

Pour répondre aux enjeux de la transformation, emoveo fait évoluer son offre de conseil aux entreprises autour de 4 pratiques métier très visibles :

1 – Valeur vie client et Engagement client,

2 – Capital humain et Engagement collaborateur,

3 – Stratégies de création de valeur,

4 – Résilience des organisations.

Ces pratiques métier sont complétées par une nouvelle proposition de valeur sous le label emoveo solutions : par nos moyens propres et via des partenariats ciblés, emoveo solutions offre un accès direct à notre capital intellectuel et à des solutions sur-mesure qui répondent aux nouveaux enjeux de pilotage en temps réel de l’entreprise.

emoveo solutions couvre par exemple l’analyse prédictive (big data), le design thinking, des plateformes digitales collaboratives, des solutions d’analyse sémantique,  un outil de diagnostic et de valorisation du capital humain (BOHP©), un résilience index© accessible via une application d’auto-diagnostic.

A ceci s’ajoute notre engagement dans le modèle Esprit de Service France© pour transformer les organisations par le service, l’expérience et la collaboration.

Pour matérialiser ces nouveautés, une fois n’est pas coutume le mois d’avril sera l’occasion pour emoveo de se découvrir et de dévoiler son nouveau site internet. Rendez-vous donc en avril !

Et d’ici là, les associés et consultants d’emoveo se joignent à moi pour vous adresser leurs meilleurs vœux pour 2017 !

Jérôme Carayol, Directeur Associé d’emoveo.

Janvier 2017.